Il y a à peine une heure, j’ai eu une chance incroyable et je ne le savais même pas ! Encore un Sphinx. Pourquoi encore ? Regardez le premier article de ce blog... bref, j’étais à Roquefort, plus précisément dans la rivière de la Douze (Canyon de la Douze) et  j’ai vu un magnifique papillon qui se noyait dans la rivière ! Vite, j’ai pris un bout de bois (pour ne pas le blesser),  je l’ai attrapé et je l’ai déposé sur un tronc d’arbre pour que ses ailes sèchent  au soleil.

100_1990

Je l’ai longuement observé, inquiète. Il ne bougeait pas. Une fois sec, je l’ai déplacé dans un joli petit coin à l’ombre des arbres. Et là, je crois qu’il s’y plaisait, il n’arrêtait pas de gigoter. Il  a vite grimpé sur une branche plus haute et je l’ai perdu de vue. Je lui ai dit « A bientôt, papillon ! »

100_1994

100_1996

A la maison j’ai pu lui donner un nom grâce à Internet : c’est un Papillon Sphinx Gazé (il a d’autres noms, mais celui-ci est le plus courant). Il a des ailes semi transparentes qui lui permettent de faire du vol stationnaire !  Et il est très, très rare !!!